Les événements‎ > ‎

2013-09 Interview du président du BDS







L’ESSEC accorde une grande importance au sport dans le développement et l’épanouissement de ses étudiants. Voici une interview du président actuel du Bureau des Sports (BDS) qui explique le rôle de cette association-clé de l’ESSEC.

Chaire Internationale de Marketing Sportif : Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

Louis Savouré : Mon nom est Louis Savouré, j’ai 21 ans et je suis actuellement étudiant en 3ème année à l’ESSEC. Avant d’intégrer l’ESSEC, j’ai étudié deux ans en Classes Préparatoires à Nantes. Je viens de Bretagne et j’ai pratiqué le golf pendant 8 ans.
J’ai rejoint le BDS (un bureau des sports géré exclusivement par des étudiants) à la fin de ma première année à l’ESSEC. Pendant mes premiers mois en tant que membre de l’association, mon travail consistait à prospecter et à gérer les relations avec de nouvelles équipes pour le « Tournoi des 5 Ballons » ou comme on l’appelle communément le T5B.  Ce tournoi est un événement incontournable de l’ESSEC. Il a lieu chaque année à Cergy et il regroupe 15 pays autour de 5 disciplines différentes : Football, Basketball, Handball, Volleyball et Rugby.

CIMS : Quel est le rôle du président du BDS

LS : Le BDS à l’ESSEC est différent de ceux des autres Ecoles et Universités. En effet, sa fonction est de gérer toutes les questions liées au sport sur le campus. Le BDS gère à la fois les différents sports, les entraîneurs, les relations avec les différentes équipes sportives ainsi que les joueurs individuels. De même, c’est au BDS de prendre en charge les plannings, les équipements et infrastructures et d’organiser les événements sportifs tout au long de l’année.

En tant que Président, je me dois de superviser tous ces éléments. Il faut noter que le calendrier annuel est préparé très longtemps à l’avance à l’ESSEC et qu’il mobilise plus de 40 volontaires tout au long de l’année. Ces volontaires sont tous membres de l’association. De plus, le président du BDS doit garantir la bonne organisation de l’association et assurer le bon management de ses membres afin que le sport soit pratiqué dans les meilleures conditions dans notre école.

CIMS : Quels sont les projets du BDS pour les prochaines années ?

LS : Notre objectif premier est de continuer à organiser les événements-phare de l’association. D’un côté nous avons des rencontres sportives destinées exclusivement aux étudiants de l’ESSEC (comme le tournoi 1901, la Sunsation, ou encore l’ESSEC Ligue 1…). Par ailleurs, nous avons des événements qui regroupent à la fois des équipes ESSEC et des étudiants extérieurs qu'ils soient français ou internationaux.

De plus, nous avons plusieurs nouvelles idées de projets pour les années à venir. Cependant, ces idées ne sont pas encore assez abouties pour que je puisse vous en parler aujourd’hui !

CIMS : Quels sont selon vous les points d’amélioration pour mieux intégrer le sport à l’ESSEC ?

LS : La point faible de l’ESSEC est le manque d’infrastructures. Avec seulement un gymnase et deux salles de fitness, les offres de sport disponibles sur le campus restent limitées.
En fait, il existe déjà un plan pour un nouvel espace sportif. Cependant, l’absence de financement rend ce projet difficile à réaliser. En tant que président du BDS, je ferai de mon mieux pour mettre au jour ce projet au plus vite. En effet, avec ces nouvelles infrastructures pour mieux intégrer le sport, l’ESSEC pourrait introduire le discipline comme matière obligatoire pour les étudiants de première année par exemple.

CIMS : La chaire internationale de marketing sportif fait-elle partie de vos projets  (Vous pouvez bien évidemment dire non ;))

LS : A la fin de ma première année j’étais très intéressé par cette chaire. Cependant, j’ai décidé de me dévouer pleinement au Cursus droit. Je prévois l’an prochain d’intégrer la faculté de droit de Cergy en parallèle de l’ESSEC. 





Louis Savouré, M.Sc 2.



Comments