Les événements‎ > ‎

2012-11 Départ du Vendée Globe

Le Samedi 10 Novembre 2012, les concurrents de l'édition 2012-2013 du Vendée Globe 

quittaient le port d'Olona, aux Sables d'Olonne. M. Choulet, membre de l'équipe 

administrative de l'ESSEC et invité par la Chaire, assistait à l'événement, et à 

l'approche de la fin de l'aventure, nous fait part de ses impressions.



- D'où vous vient votre passion pour la voile ? Qu'est-ce qui vous fascine dans ce sport ?

* J'ai pratiqué la voile depuis très jeune en particulier sur Dériveur (420). J'ai poursuivi ensuite en étant étudiant.

Mais je dois dire que la passion de la mer est venue plus tard à l'occasion d'un séjour de 14 mois sur les Iles 

Saint Paul et Amsterdam dans les Terres Australes et Antarctiques Française. J'y ai effectué une mission 

passionnante, sur le plan scientifique bien sûr puisqu'il s'agissait de mesurer le CO2 dans l'atmosphère et 

commencer à prendre conscience de l'effet de serre... (il y a 20 ans...), sur le plan humain car nous étions 28 

sur une "base vie" et cela veut dire des aventures humaines exceptionnelles et enfin sur le plan du contact 

intime et fulgurant avec la nature, une nature sauvage et puissante où l'océan tient la première place, souvent 

en rugissant...


- Quel a été votre ressenti sur le départ du Vendée Globe ?

* J'ai ressenti une émotion très forte. Pendant toute l'approche en navette il faisait froid et une petite pluie était 

de la partie... Et puis soudain le soleil s'est levé, tout était argenté et les bateaux avaient une véritable grace 

féline... Le départ est vraiment un moment unique, une communion dans un espace très grand entre des 

milliers de personnes sur des embarcations parfois improbables...


- Dans quelle mesure avez-vous suivi l'ensemble du Vendée Globe ?

* J'ai suivi jour par jour - mais comment peut-on faire autrement quand on a été au départ... Et puis en jouant 

sur "Virtual Regatta" avec mes deux garçons.... Pas un jour sans Vendée Globe !


- Quels étaient vos pronostics sur le déroulement de la course ? Et quelles sont vos réactions à chaud sur la 

victoire de François Gabart ?

* Je ne suis pas très doué en pronostics... Je connaissais mieux les marins du temps d'Yves Parlier.... 

Quoiqu'il en soit nous avons très vite compris que François Gabart et Armel le Cléac'h étaient dans une course 

dans la course. La victoire de François Gabart est un vrai moment de bonheur radieux. Nous étions tous sur 

Macif... Mais j'ai toujours gardé aussi beaucoup d'émotion en direction d'Armel le Cléac'h. Je crois qu'au fond 

pour moi ils sont ex aequo...


- Quel est votre avis sur la portée marketing de cet événement pour les entreprises sponsors ?

* Tout le monde le dit : c'est la dernière grande aventure. La portée marketing est totale parce qu'on se projette 

dans le voyage, on voyage avec la course. Les marques qui ont soutenu le Vendée Globe font plus partie de 

notre quotidient maintenant et forcément on a une forme de "confiance" en elles... Si j'étais un industriel et que 

j'avais à choisir un événement je choisirai la voile avec en perspective Le Vendée Globe mais pas seulement. 

La stratégie long terme de MACIF ou astucieuse de Virbac couplé à Paprec avec plusieurs configurations 

possibles sont des modèles il me semble...


- Quels sont les prochains grands rendez-vous pour les amoureux de la voile ?

* Il ne faut pas oublier que le Vendée Globe n'est pas fini. Pour l'instant je veux continuer à les regarder arriver 

avant de commencer à penser à la route du Rhum et puis bien sûr jeter toujours un coup d'oeil sur la Solitaire 

du Figaro. A moins qu'il n'y ait aussi quelques bords à tirer pendant de prochaines vacances...




Comments